regarde comme il est paresseux le pompier, il est assis sur le tuyau!

images (10)

IMG00693-20110401-0942 (1)

C’est vrai je vous le donne, ça n’a pas l’air très vaillant un pompier assis sur un tuyau pour arroser… Mais j’ai une bonne explication pour vous. C’est une question de physique, et pas nécessairement du physique du pompier! La manipulation des lances incendies amène trois contraintes importantes: le poids de celle-ci, la manoeuvrabilité et finalement la pression de recul.  Les pompiers utilisent plusieurs sortes de lances d’incendie, dépendamment de la tâche à accomplir et surtout de la quantité d’eau que l’on veux projeter.

images (9) téléchargement (2) images (6) téléchargement images (4) Continuer la lecture de regarde comme il est paresseux le pompier, il est assis sur le tuyau!

Que laisserez-vous derrière?

Jean Béliveau

Cette semaine sont partis deux autres personnes importantes.  Le premier, Jean Béliveau, capitaine émérite du Canadiens de Montréal.  Depuis une semaine, les éloges fusent de partout.  Les médias ne démordent pas de l’homme qu’il était et du sportif qu’il a été.  On a parlé un peu de ses statistiques, de sa carrière, des buts et des passes de ce dernier.  Mais ce n’est pas ce qui a pris la place publique.  Et ce n’est pas non plus ce que les témoignages parlent le plus.  Ce qui ressort de la vie de Jean Béliveau, c’est sa disponibilité pour les gens, son humaniste, les actions de cœur qu’il a posé, certaines inconnues de la majorité des gens mais qui ressortent suite à des interviews.  Évidemment comme personne publique il a conquis les gens, pour chacun à différents niveaux et pour différentes raisons…

BeliveauFund__2_

Au risque de me répéter, ce qui me frappe le plus, ce n’est pas tant le joueur de qui on parle, mais de l’homme.  Il laisse derrière lui UN LÈGUE D’AMOUR, DE DISPONIBILITÉ, DE RESPECT DES GENS, D’UN ÊTRE GENTILHOMME, et finalement des statistiques…

Plus près de moi et beaucoup moins publique, le sergent retraité Yvon Brisson de la police de Terrebonne.

Yvon Brisson

Mr. Brisson travaillait déjà au service de police quand je suis entré en service comme pompier en 1993. Je me souviens du bon vivant qu’il était, toujours en train de sourire et de rire… Je me souviens aussi de son attitude paternelle, voulant nous protéger et nous conseiller quand j’ai travaillé près de lui au bureau de prévention. Je me souviens des dîners à l’ancienne caserne 1. Des dîners où il racontait des anecdotes loufoques de sa carrière avec mon boss, Réal Lanoue. Je n’étais pas un ami intime du sergent Brisson mais je me rends compte de la portée de cet homme en voyant son avis de décès. Moi qui n’ai pas une bonne mémoire, j’ai pourtant pleins de souvenir très vivants avec lui…  Et ce que je me rappelle de lui, ce n’est pas des statistiques de méchants qu’il a arrêté, ou du nombre d’activités de préventions qu’il a fait ou du nombre de contravention données…  C’est de l’homme…

Ce qui me porte à me demander: Qu’est-ce que je laisserai derrière moi?

Et vous?  Que laisserez-vous?

Une grosse maison? Une magnifique voiture? Un gros compte en banque? Un gars qui ne pensait qu’au travail? Un gars qui comptait 30 buts par saisons? Qui frappait pour .352 au baseball? Des statistiques?

Ou une personne qui s’est occupé de son prochain…

Mon choix est fait…

Les gens qu’on aime ne meurent pas… Ils continuent de vivre dans notre esprit…

Ne criez pas que les pompiers sont stupides parce qu’ils arrosent à côté du feu!

Vous regardez les nouvelles à la télévision.  L’annonceur vous parle d’un important incendie en cours et vous montre les images du reportage.  Vous n’en revenez pas, l’incendie est violent, une boule de feu et vous voyez les pompiers qui arrosent les bâtiments situés de part et d’autre du bâtiment en flamme et aucun d’eux n’envoie d’eau sur le brasier!

10818771_10152437969640598_801314817_n DSCF8028

Non mais! Sont vraiment stupides les pompiers, ils n’arrosent pas le feu, ils arrosent à côté!

Un commentaire que j’ai déjà entendu quelques fois dans ma carrière!  Non, ce n’est pas de la stupidité mais plutôt une tactique de travail pour nous permettre de limiter les pertes matérielles. Pour vous aider à comprendre, expliquons brièvement un des principes d’extinction des incendies, soit le refroidissement du combustible.  Pour être en mesure d’éteindre par refroidissement un incendie, il faut être en mesure d’envoyer l’eau directement sur le matériel qui brûle, pour absorber la chaleur de ce dernier et l’empêcher ainsi d’émettre des gaz de combustion.  Et quand je dis directement, je dis vraiment « DIRECTEMENT! »  En effet, lorsque le feu est vraiment intense, seul des jets de grande puissance seront en mesure d’atteindre le combustible.  Lorsque les jets ne sont pas en mesure d’envoyer suffisamment d’eau sur un foyer d’incendie, cette eau est transformée en vapeur avant même d’atteindre les matériaux qui brûlent.  Donc cette eau ne sert absolument à rien!

images (1) 98650_fireout646

Lors de l’arrivée des premiers intervenants sur les lieux d’un incendie, il arrive que le feu soit déjà tellement intense, que le bâtiment en cause sera une perte totale.

téléchargementLes premiers pompiers ne sont pas encore en quantité suffisante pour déployer et opérer toutes les lances nécessaires pour refroidir suffisamment le combustible pour l’éteindre.  Donc, les pompiers vont prioriser de limiter les dommages au bâtiment d’origine et tenter par tous les moyens d’empêcher la propagation de l’incendie aux bâtiments adjacents.

Un des modes de propagation de l’incendie est celui par rayonnement (exemple de la chaleur du soleil qui parvient à nous sur la terre). Lors des incendies importants, la chaleur rayonnante est telle qu’elle peut embraser des matériaux sur les bâtiments entourant le feu. Elle peut aussi passer au travers les fenêtres pour embraser des rideaux ou des meubles dans d’autres bâtiments.

  IMG_1224 IMG_1221

J’ai vu des bâtiments être endommagés à plus de 60 mètres (200 pieds) d’un feu de bâtiment résidentiel!  Et je ne vous parle pas de catastrophes comme celle de Lac-Mégantic… Donc pour diminuer le risque de propagation, les pompiers vont arroser les bâtiments environnants en priorité avant même d’appliquer de l’eau sur le feu.

AtascaderoFire003 FirePhotography

Au fur et à mesure de l’arrivée de forces supplémentaires et dès que la protection des risques avoisinants est assurée, les pompiers vont installer des jets pour appliquer de l’eau sur le foyer principal de l’incendie.  Dans un prochain article, je parlerai des types d’attaques des pompiers et pourquoi on a l’impression que personne n’arrose le feu…

Maintenant que vous en savez un peu plus, si vous voyez des pompiers arroser à côté d’un feu, est-ce un geste vraiment stupide?

Parions que si vous étiez propriétaire d’une maison voisine d’un incendie, vous aimeriez VRAIMENT que l’on empêche la propagation du feu!

 Merci à Luc Lebreux photographe incendie pour sa collaboration!

20140930_150018

Merci aussi à Sylvain Pedneault (©Sylvain Pedneault, http://www.lentille.com) pour la photo suivante :http://commons.wikimedia.org/wiki/File:FirePhotography.jpg