Que laisserez-vous derrière?

Jean Béliveau

Cette semaine sont partis deux autres personnes importantes.  Le premier, Jean Béliveau, capitaine émérite du Canadiens de Montréal.  Depuis une semaine, les éloges fusent de partout.  Les médias ne démordent pas de l’homme qu’il était et du sportif qu’il a été.  On a parlé un peu de ses statistiques, de sa carrière, des buts et des passes de ce dernier.  Mais ce n’est pas ce qui a pris la place publique.  Et ce n’est pas non plus ce que les témoignages parlent le plus.  Ce qui ressort de la vie de Jean Béliveau, c’est sa disponibilité pour les gens, son humaniste, les actions de cœur qu’il a posé, certaines inconnues de la majorité des gens mais qui ressortent suite à des interviews.  Évidemment comme personne publique il a conquis les gens, pour chacun à différents niveaux et pour différentes raisons…

BeliveauFund__2_

Au risque de me répéter, ce qui me frappe le plus, ce n’est pas tant le joueur de qui on parle, mais de l’homme.  Il laisse derrière lui UN LÈGUE D’AMOUR, DE DISPONIBILITÉ, DE RESPECT DES GENS, D’UN ÊTRE GENTILHOMME, et finalement des statistiques…

Plus près de moi et beaucoup moins publique, le sergent retraité Yvon Brisson de la police de Terrebonne.

Yvon Brisson

Mr. Brisson travaillait déjà au service de police quand je suis entré en service comme pompier en 1993. Je me souviens du bon vivant qu’il était, toujours en train de sourire et de rire… Je me souviens aussi de son attitude paternelle, voulant nous protéger et nous conseiller quand j’ai travaillé près de lui au bureau de prévention. Je me souviens des dîners à l’ancienne caserne 1. Des dîners où il racontait des anecdotes loufoques de sa carrière avec mon boss, Réal Lanoue. Je n’étais pas un ami intime du sergent Brisson mais je me rends compte de la portée de cet homme en voyant son avis de décès. Moi qui n’ai pas une bonne mémoire, j’ai pourtant pleins de souvenir très vivants avec lui…  Et ce que je me rappelle de lui, ce n’est pas des statistiques de méchants qu’il a arrêté, ou du nombre d’activités de préventions qu’il a fait ou du nombre de contravention données…  C’est de l’homme…

Ce qui me porte à me demander: Qu’est-ce que je laisserai derrière moi?

Et vous?  Que laisserez-vous?

Une grosse maison? Une magnifique voiture? Un gros compte en banque? Un gars qui ne pensait qu’au travail? Un gars qui comptait 30 buts par saisons? Qui frappait pour .352 au baseball? Des statistiques?

Ou une personne qui s’est occupé de son prochain…

Mon choix est fait…

Les gens qu’on aime ne meurent pas… Ils continuent de vivre dans notre esprit…

2 réflexions sur “ Que laisserez-vous derrière? ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *