Archives pour l'étiquette flamme au travail

Au travail: retrouver la flamme…

Le travail, l’emploi, le métier ou la profession d’une personne occupe une grande partie de sa vie…  Il en va même d’une partie de son identité pour certains.  Cependant, au cours d’une carrière, différents événements risquent d’amener une perte de motivation. Pour n’en nommer que quelques-uns: que ce soit une déception sur les orientations organisationnelles, que l’on ne fasse plus partie des plans futurs pour des promotions ou même comme collaborateur, que la routine s’installe, qu’un climat difficile soit en place, qu’on a perdu contact avec notre apport à l’organisation…

Deux options s’offrent alors à nous, partir ou rester…  Et partir n’est souvent pas vraiment une option…  Alors on reste…

Un bon salaire, des bonnes conditions générales, permanent ou temps partiel, rien ne nous abrite du blues au travail…  Même que d’excellentes conditions de travail risquent de contribuer à bâtir une prison dorée d’où on ne veut pas partir car les probabilités de trouver des conditions similaires ailleurs sont faibles, voir nulles. Alors si rester est la seule option valable, il faut trouver une façon de vouloir rentrer au travail…  Car passer une carrière à s’emmerder, c’est trop malsain…

Loin de moi l’idée de résumer simplement en 1 article tous les tenants et aboutissants, toutes les variables et toutes les méthodes de revalorisation au travail!  J’apporte simplement ce qui a déjà fonctionné pour moi ou pour d’autre.

Commencez donc par faire votre job!

memmerde

Le problème quand on « entre » trop dans notre tête, c’est que celle-ci devient une boucle sans fin de réflexion…  On deviens de plus en plus des penseurs et de moins en moins des « faiseurs ».  On se perd en scénarios, on broie du noir, on s’ennuie…

À priori, il faut passer au travers la journée de travail.  Alors mettez-vous à la tâche…  Même si vous ne vous trouvez pas productifs, faites 1 chose…  Au moins cette dernière sera faite…  Puis une deuxième… Puis une troisième…  Vous vous surprendrez à reprendre vie…  Et vous vous rendrez compte que la journée avance…

La deuxième chose à faire, c’est de retrouver pourquoi vous faites ce travail…  Pour qui voulez-vous faire une différence…  Dans mon métier d’officier dans un service d’incendie, MES deux clients les plus importants sont: le client « end-user » qui signale le 911 et pour qui il s’agit de la pire journée de sa vie et il nous appel à l’aide…  Cette personne est dépassée par la situation qu’elle vit est nous sommes là pour aller l’aider…  AIDER…

Mon deuxième client est l’ensemble du personnel sous mes ordres… Mon rôle est de tout mettre en oeuvre pour encadrer, gérer, assister, former, outiller, guider, superviser et assurer la santé-sécurité de tous, dans le but ultime que chacun de mes employés ait tout ce qu’il lui est nécessaire pour exécuter son travail de façon professionnelle, rapide, efficace et surtout, dans un contexte où chacun de ces intervenants d’urgence retourne à leur famille à la fin de leur quart de travail sans blessures

Les deux précédents points représentent MES sources de motivation pour me recentrer sur mon travail.  Quelles sont les votre?

Si vous avez des trucs qui fonctionnent pour vous, je vous invite à les partager en commentaire pour le bénéfice de tous…

Articles intéressants:

http://www.mitraservices.com/PDF/Articles/%C3%89panouissement0704.pdf

http://www.irsst.qc.ca/-publication-irsst-donner-un-sens-au-travail-promouvoir-le-bien-etre-psychologique-r-624.html

http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/demotivation-au-travail-faut-il-partir-ou-rester-huit-etapes-pour-faire-son-autodiagnostic_1319301.html